Du paradis à l'enfer: 23 ans chez les témoins de Jéhovah (2014)

Editeur: La Boîte à Pandore (20 novembre 2014)
Pages: 185 pages
Format: ePUB, PDF, Doc, TXT, MP3
Langue: Français
Descriptions de livres
L’auteur nous livre un témoignage bouleversant, cruel de vérité et de réalisme, sur son quotidien au sein des témoins de Jéhovah

Avec Michèle Bastin, nous entrons dans cet univers inconnu et terrifiant fait de préceptes et d’interdits. Avec elle, nous refaisons tout le parcours depuis que, jeune femme abandonnée, enceinte et affaiblie psychologiquement, elle a cru trouver réconfort et protection parmi ses « Frères et Sœurs » jusqu’à son départ, 23 ans après, écœurée par le mode de fonctionnement de ceux qui se disent les « Soldats de Dieu ». Dans un style alerte, sans pudeur, elle revient sur de nombreux épisodes, certains aussi douloureux que la perte de deux de ses enfants dans un accident de voiture, son refus de transfusions sanguines ou encore sa rupture avec l’une de ses filles, toujours membre de l’Organisation. Elle parle pour, qu’enfin, chacun connaisse de l’intérieur cette communauté religieuse. 

Après avoir témoigné dans de nombreuses émissions comme Ça se discute (France 2), Toute une histoire (France 2), Sans aucun doute (TF1), L’Écran témoin (RTBF), elle nous livre maintenant, sans tabou, son expérience de vie. 

EXTRAIT 

MA VIE AVANT DE LES CONNAÎTRE

Mes parents se rencontrent pendant la Deuxième Guerre mondiale, dans une infirmerie où Maman est aide-soignante pour les grands brûlés. Réformé à cause de sa malformation à la main gauche, Papa avait rejoint les rangs de la Résistance. Une sortie au cinéma officialise leur amour. Mon père, très pudique, refuse que ma mère s’asseye à côté de sa main difforme. Obstinée, elle s’installe et lui prend cette même main pendant toute la séance.Leur projet d’union n’est pas facilement accepté. Mon père est considéré par sa famille comme un vendeur de lacets sans avenir. Qu’importe. Le mariage a lieu le 5 juillet 1945. Ma mère porte une robe de mariée confectionnée à partir de la toile d’un parachute. Alice, tante de Papa et demoiselle d’honneur, assiste avec beaucoup de joie à l’événement. Elle occupera une place importante dans ma vie.Mon père trouve un emploi stable comme magasinier dans une société d’eau minérale. L’horizon financier dégagé, ils décident d’avoir un enfant. Mais là encore, rien n’est simple : Maman fait une fausse couche après que la foudre soit tombée à quelques mètres d’elle. Elle devra subir une opération de la matrice pour être à nouveau enceinte.

À PROPOS DE L'AUTEUR 

Michèle Bastin a aujourd’hui 61 ans. Elle vit avec son mari et est une grand-mère attentive et présente. Croquant la vie à pleines dents et débordante d’énergie, elle se fait le porte-drapeau de tous ceux qui, comme elle, ont eu ou ont encore affaire à ces nouvelles communautés religieuses.

Commentaires

Bravo à Mme Bastin pour son témoignage et ses actions !
Je ne connaissais des témoins de Jéhovah que quelques essais de visites chez moi, lectures de quelques prospectus et leur refus des transfusions. J'admets qu'une personne puisse refuser une transfusion à titre personnel, mais que les dirigeants critiquent un homme qui donne son sang à son enfant pour le sauver, c'est insupportable !
Bien sûr, comme disent les critiques, ce récit ressemble à ceux décrivant le fonctionnement d'autres sectes, mais c'est normal, car toutes utilisent les mêmes techniques : en premier, "compréhension-compassion-tendresse..." vis-à-vis des non-pratiquants à convertir, puis les révélations progressives des devoirs qui vont s'accroissant, les menaces "si tu fais ceci, Dieu (Jéhovah, Allah...) ne t'aimera plus, tu n'ira pas au paradis" etc..., la séparation des membres des familles : la secte devient plus importante que la famille...
J'espère que ce livre sera (a été utile) à des personnes tentées de rejoindre ce mouvement ou un autre : toute religion qui impose des obligations dans la vie privée et intime, est une secte : le rejet des homosexuels, la soumission de la femme à l'homme et l'obligation de rester avec lui même s'il la frappe, la surveillance (espionnage) des faits et gestes, la délation...
Je pense qu'il y aussi des "associations dirigées par des gourous" qui pourraient être assimilées à des sectes : par exemple celles qui proposent des soins pseudo-médicaux pour des maladies graves et invalidantes, comme le cancer.
L'éducation des enfants avec le développement de leur esprit critique est donc importante, l'école doit accepter d'accueillir des conférences sur des grands sujets d'actualité où les jeunes peuvent poser des questions, exposer leur désaccord, etc.


4/5

Lien pour télécharger le fichier: ePUB
TÉLÉCHARGER
Lien pour télécharger le fichier: PDF, Doc, TXT, MP3
TÉLÉCHARGER
Les meilleures en Ebooks