Yardam (2020)

Editeur: Scrineo (24 septembre 2020)
Pages: 429 pages
Format: ePUB, PDF, Doc, TXT, MP3
Langue: Français
Descriptions de livres
Yardam, une ville close plongée dans la folie qui se propage comme une épidémie. Un roman crépusculaire qui vous transportera au-delà de votre inconscient.

À Yardam, la folie est sexuellement transmissible. La population est piégée par la quarantaine dans l'espoir d'endiguer l'épidémie. Porteur du virus, Kazan se débat avec ses démons au point qu'il ne sait plus s'il les aime ou s'il les hait. Le salut viendra-t-il de ce couple de médecins étrangers venus s'enfermer volontairement dans la cité pour trouver un remède au terrible mal qui s'étend entre ses murs ?

Commentaires

Le résumé m’a séduite autant que la couverture. La couverture attire l’œil, elle est tout simplement sublime, et le résumé achève de nous conquérir. Je craignais d’être déçue, eh bien je peux dire que cette crainte s’est éteinte dès le premier chapitre englouti.

J’ai découvert des personnages controversés, jamais innocents, ils ont toujours une part sombre en eux et finissent par la révéler. Kazan m’a bouleversée, il a la fois coupable et innocent, il ne peut simplement pas nous laisser indifférent. Il a des actes regrettables, méprisables, même, mais il est tellement humain que la fin qui lui a été réservée me semble être la plus juste.

On plonge dans les pires travers du genre humain. La folie, le meurtre, tout y passe. Rien n’est épargné au lecteur, rien du tout. Et, étonnamment, j’ai eu le sentiment d’être embourbé et de ne pas pouvoir m’en détacher. Je n’ai pas su fermer le livre avant la fin, comme si j’étais fascinée par ce mal. Rien que pour ça, chapeau bas !

J’ai aimé l’ambiguïté de la relation entre le médecin et Kazan. On finit par ne plus savoir où finit Najda et où commence Kazan, on est aussi perdu que le protagoniste et, encore une fois, c’est un vrai tour de force.

J’ai tout aimé de ce roman : sa thématique, la manière dont l’intrigue ait mené (malgré une ou deux longueurs indispensables) avec brio, la manière dont la thématique est abordée, la plume de l’auteure (même si j’ai pu la trouver un peu trop hacher par endroit), la psychologie des personnages. La psychologie de Kazan m’a fascinée, il est tout en nuances, en contrastes, en contradictions, tout comme les autres personnages, mais dans une mesure plus forte. J’ai tout simplement adoré !

On assiste à la descente aux enfers de Yardam et, dans un certain sens, la fin aurait pu paraître prévisible. En fait, elle paraît même logique, naturelle. Pourtant, j’ai été tellement captivée par l’action que je ne me la suis pas imaginée avant d’y être confrontée. La descente aux enfers des personnages forme un parallèle remarquable avec celle de Yardam. On sent le chaos à travers ce qui est décrit et à aucun moment les descriptions ne semblent superficielles. L’horreur décrite est largement à la hauteur de ce qu’on peut attendre.

L’idée originelle, celle d’une folie qui serait sexuellement transmissible, est très bien exploitée. L’idée des coquilles également et si j’ai pu me sentir un peu égarée au début, ça n’a pas duré. J’ai adoré la manière dont l’idée se développe, à travers le point de vue de Kazan et les recherches des médecins. C’est un sans faute aussi à ce niveau !

La fin, sans spoiler ceux qui souhaiteraient se lancer dans cette formidable aventure, est une vraie claque. Je suis restée bien cinq minutes, livre ouvert, sans réagir après avoir fini de lire et là encore, c’est très rare. J’ai réfléchi à cette fin et je pense que c’est la plus juste, aussi cruelle soit-elle. Je n’aurais pas imaginé de meilleure fin, j’imagine qu’elle aurait sonné faux, ou fantasmé. Cette fin est à la hauteur du roman, ni bonne ni mauvaise. Elle est aussi superbe que toute l’intrigue.

C’est donc un immense coup de cœur et je ne regrette pas un seul instant de m’être laissée tenter par ce roman. Je le conseille aux amateurs de romans sombres, psychologiques, qui nous rapportent les pires comportements de notre espèce à travers une intrigue (et une idée originelle déjà fantastique). Toutes mes félicitations à l’auteure !


5/5

Lien pour télécharger le fichier: Yardam (2020) ePUB
TÉLÉCHARGER
Lien pour télécharger le fichier: Yardam (2020) PDF, Doc, TXT, MP3
TÉLÉCHARGER
Les meilleures en Ebooks